Dans cet article


    Temps de lecture estimé : 3 min  
    tylto clock icon

    Métier de gestion locative : comment devenir gestionnaire immobilier ?

    Conseiller et gérer le patrimoine immobilier d'un particulier ou d'une entreprise. Tylto vous propose son guide pour devenir un gestionnaire immobilier !

    Le métier de gestion locative est certainement la profession immobilière qui conserve une attractivité relativement constante. Les dernières évolutions réglementaires, juridiques et fiscales notamment, ainsi que les nouvelles contraintes environnementales de construction et d’exploitation ont toutefois professionnalisé cette activité. Le contexte social et économique a en effet augmenté les exigences de la clientèle en matière de qualité des services délivrée par les gestionnaires locatifs. Ceux-ci sont désormais des acteurs immobiliers dont les compétences requises se sont diversifiées. Leurs clients s’attendent à ce qu’ils assurent des missions allant de la gestion administrative à l’intendance technique en passant par le conseil financier. Le marché immobilier et leurs enjeux économiques n’ont plus de secret pour eux !

    En quoi consiste le métier de gestion locative de patrimoine immobilier ?

    Les gestionnaires immobiliers travaillent pour le compte d’agences immobilières spécialisées dans la gestion locative. Ce sont des intermédiaires entre les propriétaires de biens immobiliers qui souhaitent les proposer à la location et les personnes destinées à les occuper. En cela, ils interviennent à toutes les étapes du processus de location.

    Le mandat de gestion immobilière comme justificatif de l’engagement

    Afin de pouvoir exercer son métier de gestion locative, l’agent immobilier doit impérativement être missionné par le propriétaire du bien. C’est en effet par la signature d’un mandat de gestion que le bailleur autorise le gestionnaire à intervenir en son nom sur son patrimoine immobilier. Ce mandat, dont les modalités ont été renforcées par la loi ALUR en 2014, est un contrat et crée par conséquent des droits et des obligations envers les parties signataires.

    >>> LIRE AUSSI : Gestion des locataires : les obligations de l’agence immobilière

    Les missions que le gestionnaire locatif assure pour son mandant

    Le chargé de gestion de locative doit organiser la mise en location du logement et sa gestion administrative, comptable et technique pendant toute la durée du bail. Ses missions peuvent donc être scindées en 2 phases successives :

    • Avant la signature du bail

    Le bailleur missionne un gestionnaire locatif pour qu’il assure la recherche de locataires solvables en :

    • Publiant des annonces de mise en location du bien
    • Organisant les visites des candidats locataires
    • Étudiant les dossiers de candidatures
    • Rédigeant et faisant signer le contrat de location au locataire sélectionné.

    • Pendant la durée du bail

    La gestion immobilière consiste à s’occuper des rapports avec le locataire, à savoir :

    • Établir les états des lieux d’entrée et de sortie
    • Assurer le bien et gérer les sinistres éventuels
    • Organiser le recouvrement des loyers et la régularisation des charges
    • Réviser les loyers 
    • Procéder au paiement du propriétaire
    • Gérer les relances et les impayés
    • Faire réaliser les travaux d’entretien et de réparation
    • Procéder au renouvellement du bail et délivrer les congés
    • Réaliser le paiement des charges de copropriété, les taxes et les impôts du bailleur

    >>> Téléchargez votre E-book gratuit "Comment Rentabiliser son agence immobilière" ! <<<

    Quels critères sont à respecter pour le métier de gestion locative ?

    Exercer le métier de gestion locative nécessite certaines qualités professionnelles et humaines qu’il faut bien prendre en compte lorsque l’on s’engage dans cette voie.

    Les aptitudes et compétences requises

    Sur le plan de la formation professionnelle, un BTS « professions immobilières » est un très bon moyen pour accéder à une fonction de gestionnaire immobilier. Mais la concurrence restant de mise, un diplôme supérieur en droit immobilier, de type ICH par exemple, fait sensiblement la différence.

    Toutefois, certaines aptitudes et compétences sont nécessaires pour que le gestionnaire locatif assure correctement sa fonction.

    • Compétences requises

    De solides connaissances juridiques en gestion immobilière, en droit de l’urbanisme et de la construction ainsi qu’en réglementations environnementales sont désormais un préalable incontournable. La qualité des services du gestionnaire dépend également de bonnes notions en techniques du bâtiment qui viennent s’ajouter à la connaissance du marché. La maîtrise des dispositifs fiscaux et financiers permet de répondre à une clientèle d’investisseurs professionnels ou d’accéder à des postes plus spécialisés tels qu’il en existe dans le tertiaire.

    • Aptitudes attendues

    De la rigueur et une bonne organisation sont utiles pour jongler avec les différentes tâches. Un excellent relationnel et un sens de l’écoute viennent compléter les capacités d’analyse et d’argumentation nécessaires au métier de gestion locative.

    L’obligation de carte professionnelle

    Afin d’exercer le métier de gestion locative pour son propre compte, il est impératif d’être titulaire d’une carte professionnelle spécifique. Ainsi, lorsque le gestionnaire immobilier est salarié d’une structure, il bénéficie de la délégation de son dirigeant qui dispose nécessairement de cette habilitation. C’est le cas des agences immobilières qui emploient des agents de location sans que ceux-ci n’aient besoin d’avoir une carte professionnelle.

    En effet, l’immobilier étant une activité réglementée, le gestionnaire doit posséder une carte professionnelle numérotée délivrée par la chambre de commerce et de l’industrie (CCI) du lieu d’implantation qui l’autorise à effectuer de la gestion immobilière

    Pour cela, il doit remplir les conditions suivantes : 

    • Justifier d’un diplôme d’un niveau spécifique et/ou d’une expérience professionnelle sous certaines conditions,
    • Prouver une certaine moralité c’est-à-dire ne pas avoir été condamné pénalement ou ne pas avoir subi de faillite personnelle,
    • Disposer d’une garantie financière pour la manipulation de fonds pour le compte d’autrui,
    • Ouvrir un compte séquestre seulement destiné à ce type d’activité,
    • Être assuré sur le plan de la responsabilité civile professionnelle.

    >>> Téléchargez votre E-book gratuit "Comment Rentabiliser son agence immobilière" ! <<<

    En somme, les conditions d’accès au métier de gestion locative se sont nettement durcies ces dix dernières années. En effet, devenir aujourd’hui un spécialiste de la gestion immobilière comporte de nouvelles exigences avec lesquelles il faut composer. Toutefois, le gestionnaire actuel peut compter sur de nombreux outils qu’offrent les nouvelles technologies, spécifiquement créés pour faciliter la vie des professionnels. De cette manière, si leur profession devient toujours plus pointue pour satisfaire à la demande croissante de qualité des services, sa digitalisation leur permet de se débarrasser de tâches improductives intrinsèques au métier mais pourtant inévitables.

    tylto schedule demo illustration

    Découvrez comment Tylto optimise votre gestion de locations immobilières.